Vous le savez peut être, j’habite dans joli petit village au bord de la mer, dans le sud de la France.

C’est un village de ploucs… et je suis certainement le plus grand des ploucs moi même.
(en écrivant ces lignes je me souviens avoir croisé le maire hier et je lui ai dit que je ferai la promo de sa ville, c’est pas gagné)

Bref, la vie est douce ici et personne ne se pose de questions. J’adore cette ville.

Je vais au Carrefour City en bas de chez moi pour acheter 3 trucs et je croise un homme d’une soixantaine d’années.

Il me regarde avec des yeux grands écarquillés. Comme si il voulait me dire un truc.

Un peu gêné, je me demande si
1/ J’ai un bout de salade dans les dents
ou 2/ Il me reconnait de ma chaîne Youtube
ou 3/ Il est fou et je dois fuir

Après cette seconde de réflexion, je me décide à lui lancer un « bonjour ».

Il a un sourire jusqu’aux oreilles et il commence à parler fort. Il me raconte qu’il a emménagé ici depuis 1 an et qu’il est le plus heureux des hommes.

Puis, il laisse passer quelques secondes de silence… probablement pour que je lui demande pourquoi.

Il a attisé ma curiosité (génial le coup du silence, je devrais faire de même).

Je fini par lui bafouiller un « pourquoi ? »

Il me raconte un truc extraordinaire :

Cet homme a habité pendant 30 ans à Marseille. Il a eu plusieurs appartement. Une femme, des enfants, un divorce, une pension alimentaire, des impôts blablabla. Un jour il a décidé de tout quitter pour emménager dans… un mobile home du camping d’à côté. Il a payé en tout 12.000€ pour avoir son mobile home. Ca lui coûte presque rien en taxes d’habitations. Il s’est fait plein de copains dans le camping. Il a l’impression de vivre en vacances toute l’année, sans aucune contrainte.

Le plus fou de tout… c’est que cette vie tout le monde peut l’avoir.

Cet homme est sorti du concept débile humain : « j’ai une grosse voiture pour aller travailler… et je vais devoir travailler plus pour payer cette grosse voiture », qu’on peut adapter à : « J’ai une grosse maison, mais je ne suis jamais dedans car je suis au bureau pour la payer ».

Pensez aux points suivants, une petite maison c’est :

1. Plus facile à entretenir
2. Moins de temps passé à la nettoyer
3. Moins de dettes et moins de risques
4. Cela libère votre esprit
5. Moins d’impact sur l’environnement
6. Plus de temps pour vous
7. Cela vous force à diminuer le nombre de choses que vous possédez
8. Moins de décorations à choisir

Sur mon site de reconquête amoureuse, j’ai énormément de gens qui se séparent… à cause d’une grande maison qu’ils décrivent comme étant leur tombeau, dans lequel ils ont perdu trop de temps, d’argent et d’entretien plutôt que de sortir et de penser à eux.

« Une petite et modeste maison remplie de gens heureux vaux mieux qu’un château luxueux rempli de gens malheureux et détachés » Claude Brunette

Si le sujet vous intéresse, je vous recommande l’incontournable reportage « The Minimalist » et la nouvelle série « Tiny Houses » sur Netflix. Mais également le livre « 10% plus heureux » sur Amazon.

Je me dirige lentement vers ce genre de vie simple… et vous ?

L’idée c’est de travailler moins et d’avoir suffisamment de revenus pour enfin commencer à VIVRE et PROFITER DE SA VIE, plutôt que d’être enfermé entre 4 murs pour se payer des objets qui flattent notre égo, comme des grosses voitures ou grosses maisons.

Selon une autre étude, les gens les plus heureux seraient ceux qui ont le talent de dépenser leur argent dans de nouvelles expériences, comme des voyages, des cours de guitare ou des chaussures de course.

Pour que l’équation soit bonne, il faut se poser la question suivante : comment gagner sa vie quand on est dans une vie simple ?

Pour ma part la solution est simple, il faut utiliser internet. C’est le seul moyen qui te donne la liberté de travailler de là où tu veux, et de générer les revenus que tu souhaites.

Je détaille toute ma méthode dans ma formation journalière gratuite, inscrivez-vous pour ne pas louper l’email de demain : https://go.antoinepeytavin.com/newsletter

Refusez la vie moyenne,

Antoine

Ps : venez me rencontrer au Web Entrepreneur Day